Grand Collège des Battières

Bienvenue

Bienvenue sur le forum du collège les Battières , avant de visitez notre forum lisez attentivement ce qui va suivre .
Ceci est le forum non officiel de ce collège , pour aller sur le site officiel allez ici
Ce forum a été crée par d'anciens élèves du collège les Battières ,si vous voulez plus d'informations contactez l'un des trois administrateurs du forum .
Bonne visite.
Grand Collège des Battières

Forum des anciens élèves de l'Institution des Battieres, à Lyon 5

Le site du collège se trouve ICI

    De la République II

    Partagez
    avatar
    Dorcien
    Grand Discutant
    Grand Discutant

    Masculin Messages : 204
    Date d'inscription : 18/03/2010
    Spécialisation : Grammaire
    Promotion : 2010
    Division : Latino-hélléniste

    Feuille de personnage
    Classements:

    De la République II

    Message par Dorcien le Jeu 11 Nov - 12:09

    De la République II,
    ou
    Vision de la représentation des citoyens.


    ______________________________
    ______________________________

    En français standard, le mot république est presque synonyme de démocratie. L'on peut toutefois leur accorder deux significations si l'on observe leurs origines afin de montrer, même si chacun en est convaincu, que notre système est une république, et ce que cela signifie.
    Pour rappeler brièvement notre système, écrivons seulement que la législation se fait par une assemblée élue pour cinq ans, l'Assemblée Nationale, et confirmé par le Sénat, d'une durée de vie de neuf ans. L'exécutif est entre les mains d'un élu de cinq ans.
    Il faut toujours commencer par définir. Opposons le système d'Athènes et celui de Rome. À Athènes une démocratie très avancée pour l'époque ; peu de citoyens, certes, mais à la participation directe (Ecclesia), neutre (tirage au sort) et encouragée (misthoï). En face, Rome et sa république ploutocratique ; démocratie semblant représentative (Sénat), mais en réalité aristocratique. Voilà la différence ; la démocratie s'appuie sur le fond ; le peuple décide, alors que la république privilégie la forme ; la représentation.
    Cela, dira t-on, est une affirmation bien légère et gratuite : eh! Peut-on juger un système, ou quoi que ce soit, dans une introduction? Mais la question est là : la république est-elle la manière la meilleure pour représenter un peuple, c'est à dire, pour appliquer la démocratie?
    Intéressante question, pour y répondre, l'étude de la représentation doit se faire sur les points clefs d'une constitution ; le pouvoir législatif et exécutif. Bien entendu, il ne suffit pas de critiquer ; des solutions sont à proposer.

    Un des pouvoirs capitaux d'un système est le pouvoir législatif. Dans un système où le peuple est souverain, il s'agit d'observer la manière dont il fait les lois. Cela prend différents plans, tels que les populations représentées, leur façon de l'être sur la durée, et la proportion de leur représentation.
    Une population est divisée en diverses catégories sur plusieurs plans, qu'elles soient considérées par la loi ou non. Dans ces dernières sont principalement les diversités de religions et d'ethnie. Dans la catégorie légale de la chose n'est qu'une manière de répartir : les sexes. Malgré quelques efforts sur la présentation des listes aux législatives, la proportion de femmes à l'Assemblée Nationale reste dérisoire.
    Celle-ci est élue pour cinq ans. Malgré le fait, qui est à prendre en compte, que rien ne peut être fait sur une courte durée, on peut dire pour ce qui concerne le sujet, nul ne sait si l'on peut dire qu'un citoyen est représenté sur une telle durée, surtout quand on précise que l'on a vu plusieurs fois, même récemment avec la réforme des retraites, qu'une opinion politique peut changer plus vite qu'un mandat de député, mandat qui, rappelons le, est de même durée que celui de Président de la République.
    Le nombre de députés est bien petit par rapport au nombre de citoyens. Bien sûr, il serait presque impossible de créer une démocratie directe en France ou alors avec des moyens modernes auxquels on ne peut peu-être pas encore accorder toute notre confiance, comme internet, mais l'on peut considérer cela comme un échec de la République qui ne doit pas être résolu à tout prix.
    Les citoyens sont représentés pour la législation comme il a été écrit ci-dessus. On peut maintenant se demander ce qu'il en est du pouvoir exécutif, interne (ministère de l'intérieur), et externe (arme atomique).
    Celui-ci est détenu, nous le verrons, par le Président de la République et son Premier Ministre. Il s'agit maintenant d'observer comme pour la législation : la durée, et la proportion.
    Ce paragraphe traitant de la durée ne sera pas très long puisque nous avons déjà observé cela plus haut. En effet, le mandat du Président, autant dire le mandat de l'exécutif -puisque l'exécutif externe est détenu par lui et l'exécutif interne par un nommé de lui- dure plus longtemps qu'un opinion politique, et cela est bien entendu, à remettre en question.
    On peut ajouter à cela que les détenants sont peu nombreux en comparaison du peuple. Puisqu'ils sont trois ; le premier ministre, le président, et le ministre, et le pays est actuellement peuplé de plus de 60 millions d'habitants!

    Au travers de tout cela, en lisant que la représentation est aussi bien étroite par sa restriction de représentation, que trop large par l'espacement des avis ponctuels des citoyens, réfléchis par les élections, on a bien pu comprendre que la république, telle qu'elle est conçue et définie, enraye le système démocratique. La constitution semble mal faite et des solutions à apporter.
    Pour la représentation des ethnies et religions, rien ne peut être fait, car il serait discriminant de reconnaître de manière législative l'une ou l'autre, mais en ce qui concerne la parité homme/femme, on peut forcer les partis à organiser leurs liste aux législatives un alternance des sexes à une certaine fréquence. En ce qui concerne la durée, que ce soit législatif ou exécutif, il est évident qu'il faut écourter radicalement la durée du possédant de l'exécutif, et d'une des deux assemblées, l'autre ayant un plus long mandat pour avoir une marge de manœuvre qui ne soit pas non plus dérisoire. La représentation sur le plan du nombre semble ne pas pouvoir être changée pour la législation, l'exécutif peut toutefois l'être par la suppression de la fonction de président de la république et son remplacement par un triumvirat ou un consulat qui soient très souvent renouvelés, voir par une assemblée entière. Un pays qui se dit démocratique ne doit pas rassembler les pouvoirs entre les mains d'un seul homme.
    La représentation du peuple doit donc être mieux étudiée, faute de quoi elle n'en serait plus une. Certes la démocratie indirecte nous est imposée par notre nombre, certes nous ne pouvons avoir le système suisse, mais nous verrons bientôt que nous pouvons nous en approcher. Cela à la prochaine dissertation.


    _________________
    Wer fremde Sprachen nicht kennt, versteht nichts etwas von seiner eigenen.

    Goethe
    avatar
    Farniente
    Grand Discutant
    Grand Discutant

    Masculin Messages : 281
    Date d'inscription : 28/04/2010
    Spécialisation : Romantisme dans la littérature
    Promotion : 2010
    Division : latino-hélléniste

    Feuille de personnage
    Classements:

    Re: De la République II

    Message par Farniente le Dim 14 Nov - 17:35

    Vous vous exposez à des tensions internes entre un pouvoir à plusieurs qui désordonnera notre pays. Pas de politique dans la continuité avec cela. Comment comptez vous faire pour oeuvrer sur le long terme?


    _________________
    "Ce dieu auquel je ne crois pas mais que je révère" Albert Cohen, Belle du seigneur
    EHEU FUGACES, POSTUME , POSTUME, LABUNTUR ANNI Horace
    "Le style c'est une qualité de la vision" Proust
    "Le bonheur des méchants comme un torrent s'écoule" Racine
    "On est jamais si heureux ni si malheureux qu'on s'imagine" La Rochefoucauld
    avatar
    Dorcien
    Grand Discutant
    Grand Discutant

    Masculin Messages : 204
    Date d'inscription : 18/03/2010
    Spécialisation : Grammaire
    Promotion : 2010
    Division : Latino-hélléniste

    Feuille de personnage
    Classements:

    Re: De la République II

    Message par Dorcien le Dim 14 Nov - 21:45

    Je ne suis pas certain de l'avoir écrit ; pour l'exécutif, pas de long terme qui soit utile, donc la question ne se pose pas. Pour le législatif, deux assemblées : -l'Assemblée Nationale, représentative du peuple, réélues à une fréquence élevée.
    -Le Sénat, établissant des lois sur la continuité.

    Je ne vois pas le déshonneur à être représenté par des assemblées.


    _________________
    Wer fremde Sprachen nicht kennt, versteht nichts etwas von seiner eigenen.

    Goethe
    avatar
    Farniente
    Grand Discutant
    Grand Discutant

    Masculin Messages : 281
    Date d'inscription : 28/04/2010
    Spécialisation : Romantisme dans la littérature
    Promotion : 2010
    Division : latino-hélléniste

    Feuille de personnage
    Classements:

    Re: De la République II

    Message par Farniente le Dim 14 Nov - 21:49

    il n'est pas question de déshonneur. Une assemblée ne peut avoir une politique continue, surtout en l'absence de partis, pour consolider le pays. Quant à l'exécutif, c'est une erreur de le mettre trop court. L'application des lois est pour beaucoup de choses.


    _________________
    "Ce dieu auquel je ne crois pas mais que je révère" Albert Cohen, Belle du seigneur
    EHEU FUGACES, POSTUME , POSTUME, LABUNTUR ANNI Horace
    "Le style c'est une qualité de la vision" Proust
    "Le bonheur des méchants comme un torrent s'écoule" Racine
    "On est jamais si heureux ni si malheureux qu'on s'imagine" La Rochefoucauld
    avatar
    Dorcien
    Grand Discutant
    Grand Discutant

    Masculin Messages : 204
    Date d'inscription : 18/03/2010
    Spécialisation : Grammaire
    Promotion : 2010
    Division : Latino-hélléniste

    Feuille de personnage
    Classements:

    Re: De la République II

    Message par Dorcien le Dim 14 Nov - 22:31

    Je ne partage pas ton avis pour l'exécutif. Il a sa liste de lois à faire appliquer, il n'a pas besoin d'un quinquennat pour, ou alors on en élit un autre, c'est un incapable.(Pour le déshonneur, j'avais mal lu le verbe "désordonner".


    _________________
    Wer fremde Sprachen nicht kennt, versteht nichts etwas von seiner eigenen.

    Goethe

    Contenu sponsorisé

    Re: De la République II

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 21 Sep - 20:43